L’Armée du Salut continue de renforcer la réponse aux réfugiés à travers l’Europe

L'Armée du Salut continue de renforcer la réponse aux réfugiés à travers l'Europe

L’année 2019 a été marquée par la plus grande migration de personnes depuis la Seconde Guerre mondiale. Environ 900 000 personnes ont traversé la Méditerranée pour se rendre en Europe afin d’échapper à des pays en proie à des conflits, à la violence généralisée et à l’insécurité. Sylvie Laroche, ancienne directrice de l’Armée du Salut parle de la situation des réfugiés en Europe.

L’Armée du Salut répond à cette crise à travers l’Europe

En Grèce, le Bureau des services mondiaux de l’Armée du Salut (SAWSO) a canalisé des fonds supplémentaires pour aider l’Armée du Salut en Grèce, où entre 800 et 6 000 réfugiés arrivent chaque jour de Syrie, d’Irak et d’Afghanistan et restent plusieurs jours avant de partir vers le nord.

Selon Sylvie Laroche Armée du Salut, le financement a permis de développer un centre de jour qui offre des toilettes, des douches, des soins médicaux de base et des services de communication aux réfugiés.  Un entrepôt, géré par deux personnes nouvellement employées qui coordonnent la vaste armée de volontaires, est en cours de développement pour stocker et trier les articles donnés.

Le personnel et les volontaires de l’Armée du Salut distribuent également des sandwiches, de l’eau, du lait, des vêtements, des couches, des lingettes pour bébés et des produits d’hygiène personnelle.

« S’il y a quelque chose que tout le monde partage dans cette grande marche, c’est bien le désespoir », a déclaré Sylvie Laroche. « Ce désespoir les a poussés à quitter leurs maisons, leurs familles et leurs pays à la recherche d’un avenir sûr ».

Migration et demandes d’asile en Allemagne

L’Allemagne reste la destination la plus populaire pour les migrants arrivant en Europe, ayant reçu le plus grand nombre de nouvelles demandes d’asile, à la fin de 2019. L’Armée du Salut s’attache à établir des relations, à aider les demandeurs d’asile à s’intégrer dans leur nouvel environnement et à s’adapter à leur nouvelle culture. Les besoins immédiats, tels que la nourriture, les vêtements et le soutien émotionnel et spirituel, sont pris en charge.

L’officier de l’Armée du Salut, le Major Mark Backhaus, qui supervise les services dans la région, indique qu’environ 60 nouveaux clients sont enregistrés chaque mois auprès de l’établissement et qu’ils sont installés avec un mobilier pour leur appartement.

Le soutien logistique du programme d’ameublement a été assuré par un spécialiste technique d’UPS, un partenaire de longue date de l’Armée du Salut.

L’Armée du Salut à Rome, Italie

En Italie, un centre de l’Armée du Salut à Rome a accueilli 21 demandeurs d’asile érythréens depuis mai 2015, leur fournissant logement et nourriture ainsi qu’un soutien médical et juridique dans le cadre du processus d’obtention du statut de réfugié. Un centre vide à Atena Lucana peut accueillir jusqu’à 50 demandeurs d’asile.

Suisse, Belgique et France

En Suisse, l’Armée du Salut – le principal partenaire du gouvernement suisse – abrite un nombre croissant de réfugiés sur 13 sites. Sylvie Laroche souligne qu’avec l’augmentation récente du nombre de nouveaux arrivants, des abris temporaires ont été ouverts pour répondre aux besoins croissants.

En Belgique, près de 100 réfugiés – dont des familles et de très jeunes enfants – sont hébergés dans un centre spécial de l’Armée du Salut à Bruxelles, et il est prévu de porter le nombre d’hébergements à 140. Un foyer de l’Armée du Salut situé à proximité permet d’héberger des hommes seuls.

Sylvie Laroche Armee du Salut indique qu’en France, la fondation fournit de l’espace pour 275 réfugiés dans différents centres et offre des repas à 60 à 80 migrants à Marseille.

Suède et Norvège

En Norvège, l’Armée du Salut fournit un hébergement à 250 personnes pour les réfugiés nouvellement arrivés à Oslo, et un hébergement d’urgence est disponible pour 150 réfugiés dans la ville de Farsund, dans le sud du pays. 

En Suède, un grand nombre de demandeurs d’asile sont accueillis, y compris de nombreux mineurs non accompagnés, dont la plupart ont fui l’Afghanistan. En collaboration avec l’autorité gouvernementale suédoise chargée des migrations et des organisations caritatives telles que la Croix-Rouge, l’Armée du Salut fait partie du réseau national qui planifie des activités pour répondre aux besoins des nouveaux arrivants.

Sylvie Laroche Armee : L’importance des dons

Les dons en argent sont le besoin le plus critique pour aider les réfugiés et les migrants. L’Armée du Salut a mis en place un fonds destiné aux efforts de secours en Europe. En cas de catastrophe, 100 % de chaque dollar donné sert à soutenir les efforts d’intervention et de secours.

Sylvie Laroche Armee du Salut explique ce qu’est un centre d’hébergement et de réinsertion social

Sylvie Laroche Armee du Salut explique ce qu'est un centre d'hébergement et de réinsertion social

L’ex-directrice de l’armée du salut de la commune du Havre, Sylvie Laroche se prononce sur les centres d’hébergement et de réinsertion sociale. Elle explique en effet ce que cela représente, et parle également des rôles de ces foyers. Lisez l’article pour en savoir plus.

Continuer la lecture de « Sylvie Laroche Armee du Salut explique ce qu’est un centre d’hébergement et de réinsertion social »

Sylvie Laroche Armee du Salut : son rôle auprès des plus démunis

Sylvie Laroche Armee du Salut : son rôle auprès des plus démunis

Porter secours aux plus démunis et les accompagner au quotidien, telle est la mission que s’est attribuée l’armée du salut. Pour ce faire, des centaines de personnes allant des salariés aux bénévoles et aux partenaires mènent tous les jours différentes actions pour apporter leur soutien aux personnes dans le besoin. Sylvie Laroche Armee du Salut, ancienne directrice, parle du rôle de cette fondation dans cet article.

Continuer la lecture de « Sylvie Laroche Armee du Salut : son rôle auprès des plus démunis »

L’histoire du peuple des Roms en Europe

Sylvie Laroche parle de l’histoire du peuple des Roms en Europe

Rom signifie « l’homme accompli » en langue Romani. Originaires du Nord de l’Inde, les Roms entamèrent leur première migration vers l’Europe au 9ème siècle après Jésus Christ. Persécutés en France sous Louis XIV, les Roms sont réduits en esclavage en Roumanie jusqu’en 1856. Retour sur ce passé avec Sylvie Laroche Armée du Salut, ancienne directrice.

Continuer la lecture de « L’histoire du peuple des Roms en Europe »

Les représentants de l’Armée du Salut à l’international cherchent à toucher la génération Z

Les représentants de l’Armée du Salut à l’international cherchent à toucher la génération Z

Comment l’Armée du Salut peut-elle mieux atteindre la génération Z, la première génération vraiment non chrétienne ? L’ancienne directrice de l’Armee du Salut au Havre, Sylvie Laroche, parle de la conférence où ce sujet fut abordé.

Continuer la lecture de « Les représentants de l’Armée du Salut à l’international cherchent à toucher la génération Z »

Yvan Grimaldi, directeur du secteur Inclusion sociale de la Fondation de l’Armée du Salut

Yvan Grimaldi, directeur du secteur Inclusion sociale de la Fondation de l’Armée du Salut

La fondation de l’Armée du Salut reste toujours fidèle à sa vocation de fournir un accompagnement digne aux jeunes migrants. Depuis le 30 janvier 2017, elle a à la tête de son secteur inclusion sociale, un tout nouveau directeur. Il a pour nom, Yvan Grimaldi. Qui est donc cet homme ? Que peut-il apporter à l’Armée du Salut ? Les réponses ici !

Continuer la lecture de « Yvan Grimaldi, directeur du secteur Inclusion sociale de la Fondation de l’Armée du Salut »

Bénévoles de la Fondation de l’Armée du Salut

Bénévoles de la Fondation de l’Armée du Salut

Les années passent et la situation des migrants et des mineurs non accompagnés ne s’arrange pas en France. Dans cette atmosphère, les fondations d’aide sont en perpétuelle quête de bénévoles afin de mener plus d’actions en faveur des démunis. La fondation de l’Armée du salut fait partie des structures qui mènent le plus d’actions en faveur des migrants. Le présent article renseigne un peu plus sur le rôle des bénévoles de la Fondation de l’Armée du salut.

Continuer la lecture de « Bénévoles de la Fondation de l’Armée du Salut »

Armée du Salut au Havre et les Roms

armee du salut: armée du salut au havre roms

Les Roms font partie des populations autrefois appelées « Bohémiens » ou « Romanichels » qui sont réparties un peu partout dans le monde, surtout en Europe. En France, les familles Roms expulsées au Havre font la une depuis quelque temps. Face à cette situation, ils bénéficient de soutien des organisations comme l’armee du salut au Havre. Mais d’où viennent les Roms ? Comment s’organise le soutien des associations humanitaires aux familles Roms ?

D’où viennent les Roms ?

Les Roms sont originaires du nord de l’Inde et ont commencé peu à peu à migrer vers l’Europe à partir de 1419. Ils s’expriment en Romani d’où le nom Roms qui leur est resté collé depuis. Ils sont connus pour être des voyageurs du monde et sont répartis en différents groupes tels que les Tsiganes, les Gitans, les Manouches et les Yéniches. Ceux considérés comme « Gens du monde » sont des nomades qui se déplacent de pays en pays. Les Roms quant à eux se sont durablement installés dans les villes du Sud de la France, de l’Est et en région parisienne entre 1920 et 1990. À partir des années 90, les Roms commencèrent à rencontrer des difficultés pour s’installer et s’intégrer dans les villes françaises. Rejetés, ils se réfugient dans les squats et les bidonvilles.

Que deviennent les Roms au Havre ?

Le dispositif de démantèlement des Roms a été lancé dans les villes concernées, dont le Havre. Au Havre, on pouvait retrouver les Roms sur les terrains de football de Caucriauville. Mais ils n’y sont plus, car renvoyés de ces lieux. Les autorités ne semblent pas vouloir laisser le moindre espace ou lieu qui puisse servir de refuge aux Roms.

Pour l’Armée du Salut au Havre Roms, les quelques Roms installés au Havre dont le nombre serait autour de 80 (sans compter les enfants) ont été expulsés sans aucune autre mesure de protection ni d’hébergement. Sous le contrôle et la pression des CRS, les Roms n’ont d’autre choix que de faire leurs valises et de vider les lieux. Dans ce contexte, plusieurs associations militent pour un recasement des Roms sur d’autres sites ou pour des solutions de protection des Roms.

Toutefois selon le sous-préfet du Havre, les mesures d’accompagnement et de solutions seront trouvées, mais pas pour tous les Roms. Seuls quelques-uns en bénéficieront.

L’Armée du salut au Havre et les Roms

Les responsables des associations seront sollicités pour trouver des appartements. L’armée du salut est une communauté chrétienne qui œuvre pour trouver des foyers d’accueil aux Roms. Ils ont des espaces pour accueillir les Roms, discuter avec eux et partager avec eux des repas.

D’autres solutions sont proposées comme l’ouverture du gymnase pour protéger les Roms pendant les temps de grand froid. Pour ce faire, les responsables des associations devront écrire au sous-préfet en charge de la gestion du gymnase. En attendant la décision préfectorale, les associations essaient de trouver des foyers d’accueil aux Roms. Pour les associations, l’État doit assumer ses responsabilités et accorder le même droit aux Roms.

Leur slogan « Non aux expulsions, un toit, c’est un droit »continu d’être martelé dans le but de faire réagir les autorités face aux conditions de vie des enfants Roms. Sans toit et sans rien à manger, ils sont déscolarisés. L’urgence est de prendre rapidement en charge les enfants et de leur offrir le minimum pour continuer à se rendre aux cours.